TransPorter/Lambahoany en Mouvement - Voyages de robes, robes de voyages - Dégriffage

Nathalie Travers

 TransPorter / Lambahoany en Mouvement

OEuvre-entreprise, work in progress, Madagascar, France

Catie de Balmann signe un concept artistique singulier. Elle propose à Ridha Andriantomanga, Pierrot Men, Jean-Yves Chen, Hemerson, Ndrematoa, Mamy Rajoelisolo, Rfaral,Soasoa Ratsifa et Mme Zo (des artistes malgaches) de créer des lambahoany. Cette opération s’appuie sur une longue tradition de production de tissu et sur la valeur culturelle du lambahoany, menacée. Ensemble ils insufflent un nouvel élan à ce patrimoine commun, le maintiennent en mouvement et en résonance avec son temps. Les artistes, les entreprises et les structures culturelles impliquées nouent ainsi une chaîne de production de sens avec la chaîne de production industrielle de ces textiles, dans une dynamique vertueuse.Vendues aussi sur les marchés au prix habituel, ces créations contemporaines habillent les usagers de lambahoany et investissent le quotidien. Le pari est de développer, grâce aux artistes, cette économie locale.TransPorter / Lambahoany en Mouvement s’inscrit très concrètement dans l’écriture d’un maillage artistes/entreprises/population. LambaHo any“ : Aller là-bas, aller au-delà. Il s’agit là, aussi, pour une artiste, de déployer ses concepts au-delà de ses propres créations, de repousser les limites, de démultiplier les territoires d’interventions /d’inventions également. De vivre et travailler ici et là; de faire vivre et de faire travailler. Cela questionne la manière dont un artiste peut faire oeuvre, avec d’autres artistes, dans un pays qui n’est pas le sien mais dans lequel il réside, un temps.


Nathalie Travers / Art to be,
Septembre 2011.

 

1cartepostalecolorationilienne.jpg

Coloration îlienne, 2011. Collage. Dimensions variables. Image générique de TransPorter/ Lambahoany en Mouvement (TLM).                                                                                                                                                                                                                     


La  première étape a été soutenue et coproduite par :
- le concepteur : Catie de Balmann - Le gestionnaire : Cite - Les artistes : Ridha Andriantomanga - Pierrot Men - Jean-Yves Chen - Hemerson - Ndrematoa - Mamy Rajoelisolo - Rfaral - Soasoa Ratsifa - Mme Zo - l’Unesco (FIDC) - l’Institut français de Madagascar - Cotona - la Deff Parcours médiations et managements culturels - l’Institut de Civilisations - Art to be - Tahala Rarihasina - FHTM conseils - MIDI Madagasikara - ERRE - RTA - Tana planète - Syndicat des industries de Madagascar - Holcim.

 

 

pierrotlmabasortie2.jpg

Sortie du lambahoany de Pierrot Men. 9 oeuvres lambahoany sont éditées à l’usine CoToNa à Antsirabe - Juin à décembre 2011

15socleavecmultiplesetdossiers.jpg

 Détail de l'exposition à l’Institut Français de Madagascar, 9 lambahoany, avant leurs apparitions sur le marché du tissu. 12/2011.

15-5etudiantsespacedrematoamamy.jpg

Détails des Installations :  de Ndrematoa et de Mamy Rajoelisolo et un défilé extrait de la pièce performance de Serge Henri Rodin avec les étudiants de la section Médiation culturelles

panneauivandryomert.jpg

Affichages des lambahoany sur 9 panneaux ERRE, à Antananarivo, décembre 2011. Lambahoany : Mme Zo, Pierrot Men, Jean-Yves Chen et de Ridha Andriantomanga à Ivandry.

                                                                                                                                                                  

9 x 3000 Lambahoany-oeuvres sont disponibles pour le marché du tissu malgache.

1-la-rencontre.jpg













Un Médiateur culturel                                         et   Un Vendeur de Lambahoany. Photo : Mamy Rajoelisolo.

A concrétiser et rendre visible
- Les rencontres : entre les médiateurs culturels et les vendeurs de lambahoany, celles avec la population porteuse de lambahoany, mais aussi celles avec les entreprises...

2la-rencontre.jpg









Photos des villageoises : Pierrot Men     et         Des médiateurs culturels.

A créer :
- une structure intermédiaire entre le secteur textile et celui de l’art. Former des médiateurs culturels pour gérer cette structure.
Toujours garder à la tête de cette entreprise un artiste des arts visuels.
A pérèniser :
- le processus visant à créer des oeuvres régulièrement sur le support lambahoany.
- les liens avec les scientifiques, les entreprises et les usagers.

A développer :
- des échanges internationnaux (artistes - structures culturelles).

 

Livret édité en 04/2012 par l’ONG Cite à Antananarivo.  

extraitsrapportstlmcatiedebalmann-1.pdf extraitsrapportstlmcatiedebalmann-1.pdf

1catiedebalmanntlmversionscourte.pdf 1catiedebalmanntlmversionscourte.pdf

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×